Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Époustouflant

Publié le par Kawan Nawak peintre

La communauté du casse tête semblait morte, disparue à la chaleur de l'été et avec les changements d'Over-Blog, mais la voilà tel le phénix qui renaît de ses cendres dispersées par les vents d'automne.

J'ai été tellement bouleversé par cette nouvelle que je suis parti sur un mauvais mot « époustouflant » au lieu de « bouleversement », je ne sais pas trop d'où il est sorti celui-ci, il semble que mon cerveau m’ait fait défaut ... Pas facile de rattraper le coup... et comme je suis d'un naturel un peu paresseux, voir un peu fantasque, je vais juste changer « époustouflant » par « bouleversant » et réécrire quelques phrases ,on va bien voir si ça colle !

Il nous faut donc, cette quinzaine, trouver quelque chose de bouleversant à dire ou à montrer.

J'aime beaucoup ce mot, il roule dans la bouche et dévale allègrement la pente de nos lèvres mais c'est un adjectif que je n'utilise quand même pas très souvent. , je suis rarement bouleversé, d'un naturel froid et stoïque , je reste droit dans mes bottes, insensible aux bouleversement du monde.

Ces derniers temps, l'action du gouvernement et son programme de gauche ne m'ont pas particulièrement bouleversé. La mémoire et l'intelligence du peuple de France qui, en réaction à la médiocrité des réformes engagées par notre tout bon excellent président s’apprête à voter front national ou qui plébiscite à 70 % monsieur Valls, agitateur de haine raciale et noyeur de poisson, désignant un bouc émissaire ne m'ont pas non plus vraiment bouleversant non plus.

On reste là dans la très classique médiocrité du français moyen et du citoyen de base qui rongé par le chômage, les crédits à la consommation, la lobotomie télévisuelle et les gros lieux communs va demain offrir le pouvoir à une bande d'incapables et de fachos qui n'ont absolument aucun programme économique et aucune envie de changer le système si ce n'est pour s'enrichir et vivre au frais de la princesse.

Bon voilà, c'est dit...

Les âmes sensibles qui seraient bouleversées par cette déclaration peuvent relire leurs livres d'histoire et se rappeler que la dernière prise de pouvoir des fascistes en Europe a abouti à l'holocauste et à une guerre mondiale, la photo ci-dessous devrait quand même les bouleverser. Les juifs n'ont pas été les seuls à subir le laminage nazi, les roms en faisaient partie.

Époustouflant

Mais il est vrai que rien de mieux qu'une bonne guerre pour remettre à flot l'économie, retrouver un taux de croissance à deux chiffres et résorber le chômage. Mon caractère nihiliste s’enthousiasme presque à cette idée fantastique, faisons tout péter et on verra bien ce qui en sortira dans quelques millénaires. Comme dirait l'ami Thiefaine « Je sais que mes enfants s’appelleront ver de terre... »

Je ne suis pas non plus bouleversé par la constance de nos hommes (et femmes) politiques qui n'ont de salut que dans la croissance, 40 ans que j'entends le même discours : « faisons de la croissance, réduisons le coût du travail, consommons , consommons... », injonctions qui n'ont absolument pas résolu le problème du chômage, de la répartition des richesses et de notre soit disant compétitivité. En attendant, les riches sont de plus en plus riches, les pauvres de plus en plus pauvre, nous polluons au-delà du raisonnable et sommes incapable d'envisager un modèle de développement respectueux de l'humain et de la nature. Mais bien entendu un bouleversement du système n'est sans doute pas souhaitable car s'il va dans le sens de la majorité je ne suis pas sûr d'y trouver mon compte. « Quand on voit ce qu'on voit, qu'on entend ce qu'on entend, ça m'étonne pas qu'on pense ce que l'on pense »

Mais ne gâchons pas la fête, les choses qui fâchent étant dites, bouleversons-nous d'une manière positive. J'ai regardé (pour la énième fois) « Le seigneur des anneaux » de Peter Jackson et quoi qu'on puisse en dire voilà un film qui est bouleversant de virtuosité.. Cela m'a donné envie de relire le livre pour la (2 x énième fois) ; seul livre dont j'ai lu les trois tomes en un seul week-end sans presque dormir, manger et respirer tant l'histoire m'a tenu en haleine... La dimension épique du récit et le temps imaginaire lointain tranche avec notre civilisation où tout doit être normé, référencé et étiqueté. Bien sur l'histoire est très manichéenne et l'univers fantastique de Tolkein renvoie à des figures héroïques assez classiques mais ce livre a vraiment bouleversé ma vision de la littérature fantastique.

J'ai trouvé des images bouleversantes de beauté de la planète Mars dans un Science et vie spécial, je vous invite donc à l'acheter car je ne retrouve pas ces images sur le net. Je vous renvoie au site de l'ESO où vous trouverez des images magnifiques de notre univers. Car voilà bien un domaine où l'on peut être bouleversé par le changement de perspective qu'il nous offre. La prouesse technique des astrophysiciens qui ont réussi à placer des télescopes dans l'espace nous offre désormais une vision inégalée de notre univers. Quasiment aveugle il y quelques siècles, persuadé d'être le centre du monde, notre place dans l'univers s'est complètement déplacée, nous sommes désormais perdu au sein d'une galaxie comptant des millions de mondes, au sein d'un univers qui compte des millions de galaxies et peut être dans un univers bulle au sein de millions d'autres univers bulles. De quoi rester modeste quant à notre importance au sein de la création...

http://www.eso.org/public/videos/eso0949f/

Pour finir un petit morceau de musique qui me bouleverse par son énergie

Et bien voilà, le tour est joué, en italique le texte que j'ai changé, le reste ne collait pas si mal que ça. Doit-on en conclure que la médiocrité de ma prose et le peu de profondeur de ma pensée ne nécessite pas une détermination très précise du vocabulaire employé. Doit-on en conclure que tout vaut tout et que l'on peut remplacer chaque mot par un autre ? Le flot continu d'informations qui nous submerge et s'efface aussitôt pourrait, si l'on y prête garde, aboutir à ce résultat, il nous appartient donc de nous interroger sur les discours et ses valeurs sous-jacentes. Nos paroles et nos actes au quotidien ne sont pas anodins et il y a des valeurs que l'on ne devrait pas oublier même en temps de crise.

Commenter cet article

Jeanne Fadosi 16/10/2013 18:20

bouleversant réquisitoire contre la bêtise humaine

sherry 16/10/2013 17:11

je suis comment dire... "ébahie"... émerveillée époustouflée bouleversée... merci merci pour cette belle-participation.....